LE JUGEMENT DERNIER

Publié le par estaran



LE SECOND AVENEMENT DU SEIGNEUR 

"Swedenborg"




LE JUGEMENT
DERNIER  



 

 

     « Il est dit qu'il y a jugement, quand le mal est parvenu à son comble, ou, selon l'expression employée dans la Parole, quand il est consommé, ou que l'iniquité est consommée. Voici comment les choses se passent : tout mal a des limites jusqu'où il lui est permis de s'étendre ; quand il est emporté au-delà de ces bornes, il tombe dans la reine du mal, et cela tant en général qu'en particulier. La reine du mal est ce qui alors est appelé jugement. » - Arcanes Célestes, n° 1311.


 

     « Le Jugement a lieu quand c'est la fin de l'Église, et c'est la fin de l'Église, quand il n'y a point de foi, parce qu'il n'y a plus de charité. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il y a alors jugement : la principale, c'est qu'alors commence à périr l'équilibre entre le Ciel et l'enfer, et avec l'équilibre le libre arbitre de l'homme. Or, si le libre arbitre de l'homme périt, l'homme ne peut plus être sauvé. En effet, privé du libre arbitre, il est alors porté vers l'enfer, et il ne peut pas être conduit librement vers le ciel ; car sans le libre arbitre personne ne peut être réformé. »


 

     « Le jugement doit être fait là où tous sont ensemble, ainsi dans le monde spirituel, et non sur la terre. En outre, nul n'est jugé d'après l'homme naturel, ainsi tant qu'il vit dans le monde naturel, car alors il est dans un corps naturel ; mais il est jugé quant à son esprit, ainsi lorsqu'il va dans le monde spirituel, où il est dans un corps spirituel : C'est le spirituel qui est jugé chez l'homme, et non le naturel ; car le naturel n'est coupable d'aucune faute ou d'aucun crime, parce qu'il ne vit pas d'après lui-même, mais il est seulement l'instrument par lequel l'homme spirituel agit. C'est la raison pour laquelle le jugement se fait sur les hommes quand ils ont dépouillé leur corps naturel, et qu'ils sont revêtus du corps spirituel. Dans ce corps l'homme apparaît aussi tel qu'il est quant à l'amour et à la foi, car chacun dans le monde spirituel est l'effigie de son amour, non seulement quant au visage et au corps, mais aussi quant au langage et aux actions. » - Jugement Dernier, nos 28, 30, 33.


 

     Laissez croître ensemble l'ivraie et le blé jusqu'à la moisson, et à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. La moisson, c'est la consommation du siècle. - Matt. XIII, 30, 39. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article