GEJ10 Comment reconnaître les faux prophètes

Publié le par estaran



GEJ10 C219
Comment reconnaître les faux prophètes

 

1. Simon Juda répondit : « O Seigneur et Maître, je le comprends désormais si clairement qu'il me semble impossible de mieux comprendre ! Pourtant, je dois bien admettre que cela nous est sans doute plus facile, à nous qui sommes Tes premiers disciples, parce que, par Ta grâce et Ton amour, nous avons entendu en maintes occasions de ces explications grandioses ; mais, avec bien des hommes encore dans les ténèbres, il y aura quelque difficulté à rendre de telles vérités aussi claires qu'elles le sont désormais pour nous, et beaucoup de Tes enseignements si clairement exprimés ne devraient guère connaître un meilleur sort que les nombreux enseignements des prophètes, surtout ceux de Daniel et d'Ezéchiel, ainsi que ceux nés de la sagesse de Salomon. Car plus on les lit, ou plus on se les fait lire, moins on les comprend !

2. Et Ta doctrine est de nature semblable, surtout lorsque Tu parles en paraboles et en images. Nous comprenons certes, à présent, ces paraboles et ces images ; mais les milliers et les milliers d'hommes qui viendront après nous, même s'ils embrassent Ta doctrine, ne comprendront pas ces paraboles et ces images et, fort probablement, leur prêteront très souvent une fausse signification, en sorte qu'il y aura bien des lacunes dans Ta doctrine si pure et si vraie. Que faire pour prévenir ce mal ? »

3. Je dis : « Ne vous ai-Je pas dit qu'il vous était donné, à vous qui êtes Mes disciples élus et ceux qui Me succéderont pour enseigner le peuple, de comprendre les mystères de Mon royaume ? Car il est bien évident que tout maître doit en savoir davantage que son disciple, sans quoi il ne saurait être le maître !

4. Si le maître n'était pas plus avisé que le disciple, ce serait comme lorsqu'un aveugle en conduit un autre : cela va bien jusqu'à ce qu'ils rencontrent une fosse et y tombent tous deux ; et c'est pourquoi il n'y a que peu d'élus, même si beaucoup sont appelés.

5. Au début, il ne faut les nourrir que très simplement, avec le lait de Ma doctrine ; ensuite, lorsqu'ils auront acquis une force virile, il sera temps de leur donner une nourriture plue virile et plus énergique. Aussi, prenez garde avant tout que ceux qui ne seraient qu'appelés ne se lèvent et ne disent au peuple : "Nous aussi, nous faisons partie des élus !", afin de pouvoir enseigner cela pour leur bénéfice terrestre ; car, là aussi, un aveugle conduirait un autre aveugle !

6. Lorsqu'un homme fera bien partie des élus, vous le reconnaîtrez à ce qu'il sera empli de Mon esprit tout comme vous, et qu'il prêchera le véritable amour de Dieu et du prochain.

7. Mais s'il prêche comme les Pharisiens au Temple, c'est qu'il est l'élu des Pharisiens et que, comme eux, il est un diable et appartient à ce monde ; car celui qui n'amasse pas par amour véritable et selon la vraie sagesse divine, celui-là gaspille et est un faux maître qui jette les hommes dans une superstition d'où tous les anges du ciel auront beaucoup de peine à les tirer pour les ramener à la lumière de la pure vérité qui les rendrait parfaitement libres, surtout lorsque ces hommes, devenus vieux, auront pris profondément racine dans les ténèbres de la superstition. Je vous le dis, il est plus difficile de préserver un homme de la superstition que de tout autre mal, parce que les autres maux n'emprisonnent qu'une partie de l'âme de l'homme, mais la superstition l'enferme tout entière !

8. C'est pourquoi, comme Je vous l'ai déjà dit une fois, une foule de faux maîtres et de faux prophètes se lèveront déjà de votre vivant, en même temps qu'une foule de faux Christs, et ils enseigneront et diront au peuple : "Voici le Christ ! ", "Il est là !" "Il demeure dans les temples !" ou encore "dans ces chambres !" ; alors, dites au peuple qu'on le trompe par de telles doctrines.

9. Ceux que vous convertirez, imposez-leur les mains et baptisez-les en Mon nom. Je ferai descendre sur eux Mon esprit, et ils reconnaîtront la vérité et chasseront alors eux-mêmes les faux prophètes et les faux Christs de leur communauté.

10. Et s'il arrive que ceux qui auront été ainsi séduits non seulement ne vous écoutent pas, mais veuillent vous persécuter pour l'amour de leur faux maître et faux prophète, détournez-vous d'eux et repartez là où Mon esprit vous emmènera. Pour tout le reste, remettez-vous-en à Moi ; car, le moment venu, Je saurai envoyer Mes jugements à ces faux maîtres et à ces faux prophètes, et, dans l'au-delà, il en sera d'eux comme de l'invité qui n'avait pas de vêtement de fête à Mon festin : les âmes qu'ils auront plongées dans les ténèbres seront leurs pires persécuteurs !

11. Il suffit que la pureté de Ma doctrine soit préservée par un petit nombre, et Je veillerai à ce qu'il en soit ainsi de tout temps. Mais la lie des hommes de ce monde continuera jusqu'à la fin de se vautrer dans sa fange, et en cela, vous devrez suivre le commandement que Je vous ai donné : ne jetez pas Mes perles aux pourceaux. »

 

 

Publié dans LES PROPHETES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article