Conseils pour élever l'âme

Publié le par estaran

GEJ11 C51
Conseils pour élever l'âme

 

1. Pierre répondit : « Ah, Seigneur, Je le comprends fort bien à présent, et je conçois de mieux en mieux que Ta nature humaine soit si semblable à la nôtre, et que la différence ne réside que dans l'esprit en nous. A coup sûr, tous nos efforts viseront à essayer d'atteindre les buts que Tu nous désignes. Pourtant, cette renaissance de nos âmes nous cause encore bien des difficultés. Nous sommes sur la bonne voie, sans doute, mais, quand nous sommes seuls, nous en revenons toujours à certaines erreurs qui nous conduisent aux folies que Tu nous a déjà vu commettre plusieurs fois. Comment pourrions-nous éviter cela ? »

2. Je dis : « D'abord en faisant tout pour que votre foi devienne suffisamment forte, même lorsque vous ne Me voyez pas - car heureux ceux qui croient sans voir ! Mais aussi en vous libérant de toute crainte pour seulement aimer de toutes vos forces le Dieu que vous avez reconnu en Moi !

3. Je sais que vous M'aimez beaucoup : mais, pour le moment, cet amour s'adresse davantage à Ma personne qu'à Mon esprit. Vous ne possédez pas encore cet amour inébranlable qui ne connaît plus le moindre doute et ne vacille en aucune circonstance, même celles que vous ne sauriez concevoir. Pour le moment, votre foi repose sur Mes actes : et ce n'est pas encore un roc, mais elle est mêlée d'une terre meuble que les averses de la souffrance peuvent encore emporter.

4. Ne croyez pas seulement quand Je suis parmi vous, mais croyez en Ma puissance et ayez pleinement foi en elle, même quand Je ne suis pas avec vous corporellement ! Scrutez vos âmes, et. Si Vous y découvrez encore quelque impureté cachée, rejetez-la loin de vous !

5. Aussi longtemps que vous trouvez en vous mauvaise humeur, colère, mécontentement et pensées impures, c'est que le doute vit encore et empêche la foi vivante de se fortifier. Tous ces défauts sont étrangers à l'esprit, et c'est pourquoi il ne peut entrer dans l'âme tant qu'elle ne s'est pas débarrassée volontairement de tout cela. »

6. Pierre dit : « Oui, Seigneur, nous le savons fort bien, et nous efforçons de nous conformer à Tes paroles : mais il est souvent bien difficile de se vaincre soi-même. Pourtant, nous T’aimons de tout notre cœur et de toutes nos forces ! »

7. Je lui dis : « Laissons cela pour le moment. Si Je vous ai conduits à Ephrem, c'est bien pour vous permettre de vous purifier et de rechercher librement la perfection intérieure, aussi, n'en parlons plus. Seriez-vous Mes disciples si Je ne comptais pas vous mener assez loin pour que vous serviez le Père comme Je Le sers à présent ! Le Père sait bien ce qu'Il fait, et qui sont Ses instruments élus ! Ce qui vous manque encore, vous le trouverez, aussi, efforcez-vous de l'atteindre, et vous en aurez la force, si vous la demandez.

8. Pierre dit : « Oui. Seigneur, nous savons que Tu nous donnes toujours la force dont nous avons besoin, lorsque nous Te la demandons : mais, justement, nous oublions trop souvent de Te prier, parce que nous nous croyons déjà assez forts pour vaincre par nos propres moyens ! Ce sentiment de force nous remplit d'une grande assurance. Mais qui se change bien trop souvent en une grande contrition, quand quelque circonstance nous montre à quel point le cœur humain est faible et combien nous pouvons être indécis, malgré toutes nos bonnes résolutions. Mais devons-nous cesser tout à fait de vouloir réussir quelque chose par nos propres moyens ?

9. Je répondis : « Celui qui aspire à s'unir à Dieu doit avant tout s'efforcer d'accomplir Sa volonté et d'y subordonner la sienne : car seule la volonté vivante et agissante de Dieu en l'homme n'échouera jamais. Mais si l'homme s'obstine à vouloir accomplir quelque chose sans se soucier de savoir si l'action qu'il envisage répond aussi à la volonté de Dieu, il ne doit pas s'étonner si cette action ne tourne pas à son avantage.

10. Quant au sentiment de force dont tu parles, il n'est souvent rien d'autre qu'une sorte d'orgueil spirituel de celui qui, se sentant supérieur à ses frères humains, voudrait accomplir quelque chose d'extraordinaire pour sa vaine satisfaction personnelle, ou par désir d'être admiré. Aussi, gardez-vous bien d'un tel penchant : car, vous le savez, Mes fidèles doivent être pauvres en esprit, justement afin de pouvoir tout tenir de Moi et voir vraiment Dieu ! Et ceux qui se croient riches par l'esprit sont précisément ceux qui, se sentant parfaits, se vantent de leur maîtrise de soi et deviennent remplis de cet orgueil spirituel.

11. Voyez comme les Pharisiens croient ne servir que Dieu avec leur fatras de vaines formules de sagesse, quand ils ne servent qu'eux-mêmes et leur bien-être ! Il est tout à fait impossible de faire entrer dans leurs cours la plus petite leçon de Ma sagesse divine, car ils sont tout remplis de l'abondance de la vanité de leurs âmes : or, on ne peut donner que là où règne la plus grande pauvreté. - Comprends-tu cela, et tes frères aussi ? »

12. Pierre, qui, comme souvent, se faisait le porte-parole des autres, regarda ceux qui étaient présents, et, les voyant approuver, répondit : « Oui. Seigneur, nous le comprenons fort bien car Tu nous as déjà souvent donné cette leçon en des termes semblables. Cependant, il y a encore autre chose que nous voudrions apprendre de Toi.

13. Tu as parlé de la renaissance de l'esprit et de celle de l'âme. Cette distinction nous a beaucoup frappés, parce que nous n'avions jamais cherche à faire ici une différence, et nous pensions qu'une fois l’âme entièrement absorbée dans l'esprit, il n'y avait plus d'autre but à atteindre. Mais, s'il en est autrement. veux-Tu bien nous l'expliquer un peu plus clairement ?

14. 1e dis : « Je vais vous dire ce que vous êtes capables de concevoir pour le moment. Mais, pour comprendre vraiment tout cela, il faudra que vous soyez dans Mon royaume, où vos yeux et vos sens vous en donneront la confirmation. Cependant vous devez savoir, non pas seulement pour vous, mais pour ceux qui viendront après vous, ce que J’entends et veux signifier par cette renaissance de l'esprit. Aussi, écoutez-Moi :

 

Publié dans ELEVATION DE L'AME

Commenter cet article